Droit de parole de septembre: les Oblats proposent une solution pour le Centre Durocher

la-une-de-sept-2016-2

Droit de parole vient de sortir un nouveau numéro.

Au menu:

Ça suffit le niaisage, transformons l’Île d’Orléans en autoroute

Photo : S@QC

Photo : S@QC

Les hippies et les écolos granos refusent l’évidence: il faut un 3e lien. Nous avons réclamé et obtenu l’élargissement d’Henri IV, de Charest et de l’autoroute Laurentienne. Mais ce n’est pas encore assez de concession au lobby des automobilistes, des pétrolières et des concessionnaires. Il reste encore de la place pour pourrir ce monde.

Continuer la lecture

Bienvenue à l’assemblée générale

Subvercité tiendra son AG de la rentrée dimanche après-midi, si vous avez envie de vos impliquer dans l’organisation d’activités d’éducation populaire anticapitalistes comme les pensées sauvages, c’est le bon moment.

La Ligue des droits et libertés lance un rapport sur l’histoire de l’itinérance à Québec

stroch

L’histoire de la répression de l’itinérance, de la Nouvelle-France jusqu’à aujourd’hui. C’est le sujet du rapport de recherche que la Ligue des droits et libertés vient de rendre public la semaine dernière. Il a été écrit par Frédérick Carrier, que vous connaissez mieux comme étant le chanteur de Zéphyr Artillerie.

Continuer la lecture

Jacques Cartier, le pire de tous les immigrants

shq

Jacques Cartier a été le pire de tous les immigrants. Sitôt arrivé au village de Stadaconé, sur la rivière Saint-Charles, il réclame la propriété des terres au nom du roi et les âmes au nom de dieu.

Le chef des iroquoiens, Donnacona, ne s’en formalise pas. Il accueille le malouin les bras ouverts. Il leur révèle le secret de l’anneda, l’arbre de vie, qui sauve la vie des marins malades du scorbut.

En réponse, Jacques Cartier kidnappe Donnacona par traitrise. Lors de son prochain voyage, il enlèvera aussi ses fils. Ils mourront tous en France.

Cartier sème la terreur dans le village de Stadaconé.

La semaine dernière a eu lieu le dévoilement d’une plaque au Parc Cartier-Brébeuf commémorant le passage de Cartier. On y trouve pas un seul mot sur Donnacona.

On dit qu’ignorer l’histoire nous condamne à la répéter. Mais comment voulez-vous apprendre si on enseigne une histoire truquée? L’histoire impérialiste. Celle du conquérant.

Ce sont les iroquoiens qu’on devrait commémorer.