Category Archives: féminisme

La culture du viol dénoncée au rassemblement « Sans oui, c’est non! »

socn

Quelques 300 personnes ont participé au rassemblement « Sans oui, c’est non! » devant les résidences de l’Université Laval ce soir. Le but était de soutenir les victimes d’agressions sexuelles commises dans la nuit de vendredi à samedi dernier.

Continuer la lecture

Le C.L.I.T, une réponse au sexisme des rappeurs français

Nos vieux cousins français ne sont pas connus pour leur progressisme sur les questions féministes et pour leurs luttes contre le sexisme. En témoigne le rap français, qui est un lieu d’expression quasi libre du sexisme, de l’anti-féministe, de l’homophobie, de la lesbophobie, de la transphobie….

La palme du rappeur sexiste revient sans aucun doute à Orelsan, en voici quelques exemples : Continuer la lecture

Le féminisme c’est bon, même pour les hommes

homme-feministe

Les hommes ont peur du féminisme. Ils ont l’impression qu’ils vont se faire voler quelque chose sans rien obtenir en retour.

Continuer la lecture

Taxis: Uber prend de l’expansion, restons solidaires

nonauber

Après l’église de Scientologie, voilà qu’un autre fléau international multimilliardaire, Uber, ouvre un bureau à Saint-Roch. L’entreprise californienne a senti le terrain favorable: peut-être a-t-elle appréciée les tonitruants relationnistes bénévoles, les radios populistes, chantant ses louanges depuis des semaines. Ceux-ci adorent les hors-la-loi quand ils portent la cravate.

Les chauffeurs et chauffeuses de taxis étant en danger, seraient-on rendus au point d’entreprendre des actions plus musclées?

Continuer la lecture

Anne Hébert n’a pas eu de funérailles nationales

annehebert

Image: Mathilde Corbeil

Anne Hébert est une écrivaine, poétesse et scénariste québécoise.

Mme Hébert habitait le 1075, avenue du Parc, à Limoilou. Son épigraphe se lit comme suit:

Ici vécut Anne Hébert (1916-2000). Poète et romancière, lauréate de nombreux prix dont le Femina en 1982 pour Les fous de Bassan, le prix du Gouverneur général en 1992 pour L’enfant chargé de songes et le prix Gilles-Corbeil en 1993 pour l’ensemble de son œuvre.