Cégep Garneau: Nouvel échec aux opposant-e-s de l’ASSÉ

desafilliation

La campagne de désaffiliation de l’ASSÉ a été mis en échec lors de l’assemblée générale du Cégep Garneau hier. L’assemblée a été levée sans qu’une décision en ce sens n’ait été prise. Il s’agit d’un second échec pour les tenants de la désaffiliation.

L’ambiance était tendue pendant assemblée, les tenants de la désaffiliation étant pressé d’en finir. 200 étudiants et étudiantes y ont participé.

Les pros-ASSÉ sont d’avis que les droits des étudiantes et étudiants sont mieux défendus par une association combative. Ils mettent de l’avant les effets positifs de l’association sur la mobilisation étudiante à Québec. De plus, les positions de l’assemblée générale sont proches des idées portées par l’ASSÉ.

Les opposants et opposantes de l’ASSÉ affirment que 18 000$ est envoyé chaque an pour…

« financer des camps de formation qui ressemblent davantage à du lavage de cerveau, pour du matériel de propagande pour faire la grève, et pour un mouvement quasi anarchiste qui s’oppose systématiquement et de manière très faiblement structurée aux politiques du gouvernement. « 

La plupart des étudiantes et étudiants tombant en vacance le 14 mai prochain, cet épisode est le point culminant d’un chapitre qui se poursuivra après les vacances.

Les nouveaux administrateurs élus de l’association étudiante, membres du PDG, un groupe anti-ASSÉ, entreront en poste en juin.

Les débats au sein du cégep ont attiré l’attention des médias mainstream ces dernières semaines. L’ambiance est très polarisée entre la gauche et la droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.