Intervention mortelle de nos preux flics à Québec

imagesKBRH2QAJHier après-midi, les valeureux gardiens de l’ordre de la Ville de Québec ont fait une démonstration de leur savoir-faire et de leur impétuosité en arrêtant, à coup d’auto-patrouille, un dangereux cycliste qui, parait-il, roulait en sens inverse sur la rue Saint-François.

Fort habitués de patrouiller en ces lieux, autour du parvis de l’église, afin de mieux contrôler la faune urbaine, de leur exiger des papiers, de leur dire de circuler, de leur distribuer des contraventions à tout va, nos chevaliers des temps moraux auraient enfin eu un véritable délit à inscrire à leur carnet de route ce mercredi. Un homme à vélo venait de s’engager en sens inverse sur Saint-François.

N’écoutant que leur courage et que leur pédale d’accélérateur, ils ont décidé d’aller lui couper la route avec leur voiture. Une fois sur la rue, ils ont reculé à toute vitesse jusqu’au dangereux contrevenant, réussissant ainsi à l’immobiliser sous le véhicule, sans aucun risque pour les hardis défenseurs du bon ordre. Il s’est trouvé assez mal en point pour ne pouvoir fuir, alors les braves ont pu le mettre en état d’arrestation.

Avouons que c’est bien plus efficace et bien moins dangereux que le tir au pistolet.

Vox populi

Vers 18h, un cycliste qui passait par là a vu un fort déploiement policier de la SQ ainsi qu’une unité technique et il en a conclu qu’il avait dû s’y produire  un crime. Il s’est arrêté auprès d’un badaud qui lui a raconté la scène. Il a accepté de témoigner  auprès de notre journaliste :

 »Mais quel automobiliste fonce avec sa voiture sur une personne ? Qui fait ça? Hein? Ça prend un vrai moron. Et là, nous avons affaire non pas à un, mais à deux policiers! Moi je roule dans ces rues à vélo en sens inverse, fréquemment. C’aurait pu être moi qui aurait été  »arrêté » de cette façon par ces policiers. C’est rendu qu’on est en danger avec la police, c’est épouvantable. »

La police qui enquête sur la police, comme c’est chaque fois le cas, ne nous laisse guère d’illusions. On ne va pas parier sur la suite des choses alors que le pauvre homme vient de mourir. Cette situation est révoltante. Il n’y a aucune excuse à un tel comportement des flics. Mais il y a une explication: l’impunité dont ils ont toujours joui jusqu’à maintenant,  la complaisance des médias ainsi que le soutien de la classe politique est la garantie que leur attitude arrogante et dangereuse pour la population n’aura de cesse de sitôt.


Voir les liens :

articles de Le Soleil

le cycliste est décédé

Photos et entrevues Rouge FM

 

4 Responses to Intervention mortelle de nos preux flics à Québec

  1. Vous etes vraiment cave .. beau texte de marde…!!

  2. Vous êtes vraiment géniaux! Beau texte bien écrit!

  3. Non, sans blague, je suis de Montréal et, même si je viens tout juste de découvrir votre collectif, permettez-moi de vous faire quelques compliments. Votre site est vraiment bien monté, et ses images superbement photoshoppées. J’ai seulement lu ce texte, jusqu’à date, mais s’il est à l’image du reste de ce que vous produisez, je ne m’ennuierai pas en faisant le tour de vos publications. Ce que j’adore de ce texte, c’est que son style demeure incisif sans jamais tomber dans le vulgaire (ce qui, et sans rien leur enlever, est à mon avis le problème de plusieurs des articles de la CLAC, lesquels, malgré l’intérêt de leur propos, finissent trop souvent par faire passer les anarchistes et autres anticapitalistes pour une bande d’enragés agressifs). Merci pour votre bon travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.