Fête du Canada: entre l’eucharistie du député et l’extrême-droite agressive

gateau

Ballade dans la vielle capitale pour s’imprégner de l’ambiance festive. La terrasse Dufferin était comme elle est, égale à elle-même, toujours autant exposée au vent. En bonus, pour le 150e anniversaire de la confédération, il y avait une belle mise en scène, de l’authenticité canadienne. J’étais tout de même surpris de ne pas avoir vu de manifestation pour souligner l’absurdité de cette fête du Canada. Jusqu’au moment où je rencontre des gens autour d’une bannière avec des symboles qui m’étaient jusqu’alors inconnu et le message « 150 ans de tentatives d’extermination ».

Redécouvrir Québec ou ce qu’on fête le 1 juillet. Par Najah.

Télécharger ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.