La gratuité du RTC revendiquée haut et fort

Big Bam pour le transport en commun

Environ 150 personnes ont répondu à l’appel du Collectif Subvercité et ont pris la rue cet après-midi pour la gratuité du transport en commun. Une trentaine de musiciens et de musiciennes issus de quatre fanfares militantes ont animé le cortège.

Pourquoi la gratuité du transport en commun?

« C’est une politique qui commence à faire des petits en Europe et en Amérique et qui permettrait de doubler la part du transport en commun d’ici 2030, et cest l’un des objectif du Plan de mobilité durable adopté par la Ville de Québec » affirme Céline Grandville.

« La gratuité est un enjeu important pour améliorer la qualité de vie, diminuer la pollution et améliorer la mobilité de tous et toutes » ajoute Olivier Saint-Martin. Il faut surtout retenir que la gratuité réconcilie la liberté de circulation aux enjeux de justice sociale et de solidarité collective, d’où le slogan « Des tarifs qui nous révoltent, la gratuité c’est la liberté ».

Enfin, cette politique ne peut être mise en place sans augmenter d’autant la desserte du réseau de transport collectif, une mesure qui risque de se heurter au lobby automobile.

Une campagne qui continue

La manifestation d’aujourd’hui s’inscrit dans l’initiative RTCGratuit, une campagne pour la gratuité du transport en commun lancée par le Collectif Subvercité en avril dernier. Après quelques mois d’existence virtuelle, via un site web et une page Facebook très animée, le Collectif Subvercité s’attaque maintenant au monde réel avec une campagne d’information sur les campus et dans les quartiers cet automne. D’autres actions sont à prévoir.

La marche clôturait le BAM. Un BAM (Bands agitate and mobilize) est une grande rencontre de groupes considérant la musique comme un moyen efficace dans la lutte pour un changement social. Les fanfares sont :

  • Rythms of Resistance de Toronto
  • Chaotic Insurection Ensemble de Montréal
  • Tint(a)nar de Québec
  • Pe Na Rua de Québec

Partie de la bibliothèque Gabrielle-Roy, la marche s’est rendue aux portes de l’hôtel de ville pour revenir se terminer dans Saint-Roch en passant par Saint-Jean-Baptiste.

Pour plus de détails, voir RTCGratuit.

Big Bam pour le transport en commun

Big Bam pour le transport en commun

Big Bam pour le transport en commun

One Response to La gratuité du RTC revendiquée haut et fort

  1. Pingback: Subvercité lance son argumentaire en faveur de la gratuité du transport en commun |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.