La journée de grève se conclut avec l’anarchie en tête

iww

Serait-ce le signe de la combativité à venir? La bannière de tête ouvrant la manifestation qui concluait la journée de grève est celle du syndicat révolutionnaire IWW. La manifestation populaire contre l’austérité de ce soir terminait une journée entière de mobilisation du secteur public. Elle répondait à l’appel du Conseil de grève de Québec et revendiquait la fin des mesures d’austérité.

La manifestation bigarrée était composée d’environ 300 étudiantes et étudiants, de gens du communautaire, de profs et d’un contingent de Québec Solidaire. On comptait aussi deux bannières féministes d’un groupe de l’Université Laval. Des syndicalistes, peu nombreux, étaient pourtant visibles.

manif contre l'austérité

On comptait aussi deux bannières féministes d’un groupe d’étudiantes de l’Université Laval.

Dans son discours d’ouverture, le prof Sacha Calixte a affirmé l’importance de la mobilisation à la base et d’une lutte solidaire de tous les secteurs.

On y a entendu de nombreux slogans, dont plusieurs nouveaux.

  • « La lutte est commu-ne, même combat ! L’austérité on en veut pas ! »
  • « Si ils nous mettent une loi spéciale, on va faire la grève générale! »
  • « Syndiquée.s, solidaires ! Avec le communautaire ! Travailleuses, étudiants ! On est tous dans le même camp! »

Emmaillés aux slogans anarchistes :

  • « Ni dieu, ni maitre, ni État ni patron, démocratie directe autogestion »
  • « C’est pas les moins nantis qu’il faut couper, ce sont les riches et les banquiers ».

De même que les plus connus du mouvement étudiant de 2012 : « À qui la rue, à nous la rue », on a même entendu : « La loi spéciale on s’en câlisse ».

Des arrêts ont eu lieu à divers endroits stratégiques afin d’entendre des allocutions, l’école Saint-Roch pour l’éducation, l’hôpital général pour la santé, et devant Atout-lire pour le milieu communautaire.

rougenoir

« Ni dieu, ni maitre, ni État ni patron, démocratie directe autogestion »

La marche a débuté au Parc de l’Université-du-Québec, et a dessiné une large boucle en passant par les quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur. Le trajet avait été remis aux policiers.

Les prochains jours de grève dans la région:

  • Le communautaire : 2 et 3 novembre
  • Les étudiantes et étudiants (SOS Université le 3 novembre, sciences sociales 2 et 5 novembre, théâtre, études anglaises le 5 novembre. D’autres AG sont à venir.)
  • Le Front commun : 12 et 13 novembre

Demain, le front commun sera actif dans les régions de l’Estrie, de la Montérégie, du Centre-du-Québec et de la Mauricie. C’est jeudi que la mobilisation rejoindra Montréal et Laval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.