Le port suscite encore la colère

1002010_439291659510478_676399166_n

Le port de Québec donne le feu vert aujourd’hui à un de ses locataires, la compagnie Arrimage Québec, pour construire deux immenses silos à bois, équivalant à 12 étages, près du boulevard Champlain.

Initiative citoyenne Vigilance Port de Québec dénonce ce projet lancé « sans l’autorisation de la Ville ni du Ministère de l’Environnement. Le tout, sans consultation publique. »

Le conseil de quartier Vieux-Québec-Cap-Blanc-colline parlementaire a également réagi: «La communauté n’a pas du tout été impliquée. Informée oui, mais pas impliquée», a dénoncé son président Alain Samson.

Arrimage Québec et le port sont accusés d’empoisonner les quartiers centraux avec leurs activités de transbordement. Des taux élevés de nickel, de fer et d’autres métaux ont été retrouvés dans l’air.

Ironiquement, la nouvelle sort au moment où le maire sortant Régis Labeaume demande à Arrimage Québec d’«arriver dans le XXIe siècle» pour que les opérations de transbordement n’aient plus d’impacts sur la population. De son côté, Démocratie Québec réclame une consultation publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.