Ni Dieu, Ni Maître : L’organisation anarchiste hors des grands centres

CEG

Le Collectif anarchiste Emma Goldman présente un atelier sur le thème de l’anarchisme ‘en région’ dans le cadre de la série d’ateliers «Les Pensées sauvages» à la librairie autogérée La Page Noire (251 rue Dorchester, 2ième étage) le 12 mai à 19h, à Québec. Cette activité est gratuite!

Depuis ses origines, le mouvement anarchiste a été transnational et s’est penché sur le sort des exploité-e-s et des opprimé-e-s, où qu’ils et qu’elles soient ; à l’usine comme dans les champs, à la ville comme à la campagne, aux grandes villes occidentales comme à la périphérie globale. Or, le mouvement a connu certains reculs dans l’histoire après les organisations de masse du début du siècle dernier. Une recomposition s’est amorcée et nous amène à questionner certains postulats qui sont émis aujourd’hui. Après les grandes mobilisations anti-mondialisation, on se demande parfois aujourd’hui « mais qu’elle est la réalité de l’anarchisme hors des grandes villes, ‘en régions' », puisque celles-ci n’ont pas été des épicentres de ces contestations.

Dans cet atelier, nous chercherons, en premier lieu, à démystifier avec vous différents concepts qui semblent brouiller les cartes et identifier des problématiques plus réelles qui limitent actuellement l’expansion d’un mouvement anarchiste québécois au-delà de la métropole et des grands centres. Nous parlerons par exemple de théorie du développement inégal (centres/périphéries), de colonialisme, des allusions à un « montréalocentrisme » et aux « particularismes », des visions essentialisantes trompeuses, de régionalistes, de chauvinisme, de difficultés à accéder à une représentation juste, de disparité de ressources militantes, d’isolement et de fédéralisme libertaire, etc.

En second lieu, nous explorerons les avenues de luttes et d’organisation communes et de soutiens qui pourraient dépasser nos constats sur le mouvement anarchiste québécois, en partant du contexte militant actuel. Les luttes contre les hydrocarbures, contre le Plan Nord et l’extractivisme, contre la dévitalisation des villages en régions périphériques, la solidarité avec les Premiers Peuples, (et on en passe…) nous appelle à forger des alliances au-delà de nos localités pour occuper le terrain. Encore faut-il se questionner sur quelles alliances possibles en tenant compte des réalités et capacités militantes locales. En plus des luttes, le Collectif Emma Goldman fait un grand travail d’implantation de l’anarchisme dans le soi-disant « Saguenay-Lac-St-Jean » (territoire Innu non-cédé). Il nous fera un plaisir de vous en parler en de plus amples détails, dans l’espoir de fertiles idées de collaborations.

Le Collectif Emma Goldman est un collectif communiste libertaire actif dans la région saguenéenne depuis 2008. Il s’agit d’une organisation de militant-e-s provenant de divers mouvements de résistance, qui s’identifient à la tradition communiste dans l’anarchisme et ayant comme objectif commun une rupture révolutionnaire avec l’ordre établi. L’activité du collectif est organisée autour du développement théorique, de la diffusion des idées anarchiste et de l’intervention dans les luttes de notre classe, que ce soit de façon autonome ou par le biais d’une implication directe dans les mouvements sociaux.

Ni Dieu, Ni Maître : L’organisation anarchiste hors des grands centres
Quand? : 12 mai, 19h
Où? : Librairie autogérée La Page Noire (251 rue Dorchester (2ième étage),
Québec
GRATUIT!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.