Pour une écologie radicale à la hauteur de l’urgence!

Basé sur un texte d’Alternative Libertaire du 6 mars 2019

La dégradation de l’environnement est un constat bien étayé par de nombreuses études. Avec les manifs pour le climat, se pose la question de notre action face à l’urgence. Parmi les solutions, il y en a une qui s’impose: changer le système!

Un système dont il faut sortir

Le capitalisme repose sur une logique de croissance infinie de la production. À cause de ce système économique, les ressources naturelles s’épuisent et le jour du dépassement, jour à partir duquel notre empreinte écologique dépasse la capacité de renouvellement de la biosphère, arrive cette année au mois de juillet !

Le problème est que les capitalistes produisent trop, causant un gigantesque gaspillage. Repeindre la façade en vert n’y changera rien ! Nous devons faire un virage vers une société écologiquement soutenable en harmonie avec nos besoins. Et c’est incompatible avec le capitalisme.

Compter sur nos propres forces

Dans ce contexte, que devons nous attendre du gouvernement ? Il met de l’avant des réformettes comme la bourse du carbone, mais ne remet pas en cause le système économique qui nous conduit droit dans le mur.

À l’inverse, nos manifs sont bien la preuve que nous sommes prêt-e-s à prendre l’urgence au sérieux et faire ce qu’il faut pour éviter le pire de la crise en cours. Elles peuvent être la première étape de la construction d’une contestation politique mais elle ne suffiront pas à renverser la vapeur.

Des constats à l’action

Comment se sortir du pétrin? Nous pensons que la solution passe par l’implication dans des organisations écologistes, syndicales, étudiantes, féministes et communautaires combatives.

Les rassemblements pour le climat peuvent devenir le trait d’union de tous ces groupes, avec comme point de mire le changement de système économique et politique.

Les élites ne sont pas la solution, elles sont le problème. Comptons sur nos propres moyens. Organisons-nous. Que les capitalistes l’entendent bien : nous sommes résolu-e-s car notre avenir n’est pas négociable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.