Tag Archives: 27 avril 2012

Jugement sur la manif féministe: les plaidoiries reportées au 24 septembre

gally3

La plaidoirie qui devait avoir lieu le 15 mai est reportée au 24 septembre.

Les féministes de la manifestation du 27 avril 2012 auront-ils enfin une réponse, 3 ou 4 ans après les faits?

D’ici là, un jugement pourrait être rendu à la Cour supérieure du Québec rendant inconstitutionnel l’article 500.1 sur la sécurité routière. Si c’est le cas, il y a fort à parier qu’il y aura appel.

La plaidoirie remise à plus tard

gally3

Encore des délais. La plaidoirie prévue le 15 mai est remise à une date indéterminée. La procureure ayant du s’absenter en « raison d’un problème personnel majeur ».

Y aura-t-il un jour une conclusion pour les victimes de la souricière de la manifestation féministe du 27 avril 2012?

Manif féministe du 27 avril 2012: le plaidoyer aura lieu demain

gally3

Serais-ce bientôt la fin des procédures judiciaires pour les victimes de la souricière policière de la manifestation féministe du 27 avril 2012? La plaidoirie aura lieu demain, 15 mai. L’événement aura lieu à la cour municipale de Charlesbourg, 76e rue Est.

Continuer la lecture

Cinquième jour de procès: la souricière comme arme de dissuasion massive

manif_27avril_quebec

Photo: Jesuisfeministe.com

La répression policière a contribué à éteindre l’esprit combatif de nombreuses militantes et militants lors de la grève étudiante de 2012. C’est l’idée principale ressortant des témoignages entendus hier lors du cinquième jour de procès pour les arrêté-e-s du 27 avril 2012 à la cour municipale. La marche féministe avait pour thème la « sale hausse sexiste » des frais de scolarité.

Continuer la lecture

Deuxième jour de procès: une féministe livre son témoignage

Deux ans ont beau s’être écoulés, il ne faut pas oublier l’objet de la manifestation nous ayant mérité la souricière à 80 autres protestataires et moi-même,  le 27 avril 2012. À l’époque, les participantes et participants soulignaient que la hausse des frais de scolarité touche d’avantage les femmes. Il s’agit d’un groupe de la population occupant des emplois plus précaires et à un salaire plus bas que celui des hommes. Ne l’oublions jamais, les arrêté-e-s du 27 avril 2012 sont des militantes et militants féministes.

Continuer la lecture