Tag Archives: anarchisme

Lutter contre l’embourgeoisement, mardi 16 février à la librairie Saint-Jean

12669875_10205723503666902_405816124_o-1

L’embourgeoisement, c’est quoi? Comment se ce manifeste dans nos villes nos quartiers? Venez discuter et réfléchir sur la question avec le collectif Emma Goldman le mardi 16 février à 19h à la librairie Saint-Jean, 565 rue Saint-Jean à Québec. Continuer la lecture

Marcel Barbeau est mort, vive le Refus Global!

barbeau

Le peintre et sculpteur Marcel Barbeau, signataire du manifeste Refus global, est décédé samedi matin, à l’âge de 90 ans. Et puisque personne d’autre ne va le faire, il est important de rappeler la réalité révolutionnaire de ce groupe d’artistes. Nous republions un article paru dans Ruptures en 2005 et pour le blogue Voix de faits en 2007. Le texte fait partie d’une série intitulée « Sur les traces de l’anarchisme au Québec » et formera plus tard un livre « Sur les traces de l’anarchisme au Québec (1860-1960) », publié chez Lux.

Continuer la lecture

L’UCL clot son ultime congrès

La fédération de collectifs anarchistes, l’UCL, vient de mettre fin à ses opérations. Nous republions leur communiqué officiel.

Des membres de Québec, Montréal et Saguenay se sont réuni-e-s aujourd’hui à Québec pour dissoudre l’Union communiste libertaire.

Continuer la lecture

La presse anarchiste au Québec: 25 ans d’insubordination

La librairie anarchiste l’Insoumise rend disponible aujourd’hui un bouquin de Marc-André Cyr sur la presse anarchiste au Québec.

Sur les 6 publications abordées, il y en a au moins 3 qui sont originaires de Québec.

La presse anarchiste au Québec (1976-2001) est disponible gratuitement en ligne ici.

Jusqu’ici, aucun historien n’avait abordé ce sujet. En fait, mis à part quelques heureuses exceptions, aucun ouvrage ne traite de l’anarchisme québécois; pas une ligne, ni même une note de bas de page ne retrace l’histoire de sa presse. D’une certaine façon, il n’y a pas à ce surprendre de ce fait: il n’est qu’une des manifestations d’un vide  historiographique considérablement plus profond. C’est que la vaste majorité des historiens, sous couvert d’objectivité scientifique, écrivent en fait l’histoire du pouvoir: ils traitent de l’idéologie qui lui est propre, et de celle des groupes qui l’influencent.

La Page Noire songe à déménager

Nous republions une invitation du collectif de la librairie sociale autogérée la Page Noire.

Bonjour vous autres!

Ça fait longtemps que vous avez eu de nos nouvelles hein? Ben on est toujours vivantes et vivants… même si le collectif de la Page Noire n’est pas très actif depuis la fermeture de notre local rue Dorchester. On essaie comme on peut de maintenir en vie nos services de libraires anarchistes.

Continuer la lecture