Tag Archives: autogestion

Radical Monarchs : des girls-scouts radicales

Qu’est-ce que tu fais si tu es mère ou père issu.es de la communauté afro-américaine ou latino, que tu vis à Oakland en Californie (ville où s’est fondé le Black Panther Party) et que ta fille te demande d’intégrer un club de girls-scout traditionnel? C’est simple, tu crées ton propre club de girls-scout, un club radical, féministe et destiné aux filles des communautés afro-américaine et latino de Oakland: les Radical Monarchs.

Voici un joli petit reportage (malheureusement uniquement en anglais) sur l’histoire des Radical Monarchs. Joli certes, mais qui met mal à l’aise quand on se rend compte que ces petites filles, d’environ une dizaine d’années, ont un discours plus structuré que des militant.es de 35 ans.

 

Lutter contre l’embourgeoisement, mardi 16 février à la librairie Saint-Jean

12669875_10205723503666902_405816124_o-1

L’embourgeoisement, c’est quoi? Comment se ce manifeste dans nos villes nos quartiers? Venez discuter et réfléchir sur la question avec le collectif Emma Goldman le mardi 16 février à 19h à la librairie Saint-Jean, 565 rue Saint-Jean à Québec. Continuer la lecture

Une armoire à bouffe gratuite sur le parvis

armoire1 armoire2

Le parvis de l’église Saint-Roch dispose depuis aujourd’hui de sa propre armoire à bouffe gratuite!

Continuer la lecture

Le film Aire 10 maintenant disponible en ligne

Nous sommes en pleine époque de rénovation urbaine. Les gouvernements détruisent les quartiers populaires pour y faire passer des autoroutes, des bureaux et des condos. En riposte, le Comité des citoyens de l’Aire 10 est fondé sous l’impulsion du curé Raymond Lavoie.

Continuer la lecture

L’autogestion grecque interpelle

Une quarantaine de personnes ont assisté à la projection du documentaire « Ne vivons plus comme des esclaves » au Bar-coop l’AgitéE le 12 novembre. Les échanges qui suivirent furent forts instructifs.

Le film porte sur la crise grecque.

Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traverse le continent dévasté : « Ne vivons plus comme des esclaves » (prononcer « Na mi zisoumé san douli » en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la résistance grecque diffuse, jour après jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthousiasme et d’utopies en marche, venu de la mer Égée.

Merci aux participants et participantes!