Tag Archives: droits et libertés

Un photomathon contre les emprisonnements pour des contraventions

pasdeprison

La Ligue des droits et libertés a organisé hier un rassemblement devant l’Hôtel de Ville. Son but? Dénoncer les emprisonnements pour non paiement d’amendes.

La Ligue a remis une pétition signée par plus de 1500 citoyennes et citoyens et 33 organisations.

Pas de prison pour des contraventions!

Briser la souricière, le jeu vidéo!

Voici un jeu vidéo éducatif sur la souricière du 26 mars, et les souricières en général.

La Ligue lance la campagne « Pas de prison pour des contraventions »

223571_742572679112370_6290314775459306014_n

La Ligue des droits et libertés section Québec lance une nouvelle campagne.

Au Québec, on peut être emprisonné pour des amendes non-payées en lien avec les règlements municipaux et certaines lois provinciales.

Pour les personnes marginalisées ou itinérantes, il s’agit du résultat injuste d’un processus qui pose problème du début jusqu’à la fin. C’est pourquoi nous demandons que cette pratique cesse au plus vite si nous voulons donner une chance de s’en sortir aux plus exclus de notre société.

À court terme, nous demandons à la Ville de Québec d’imposer un moratoire sur l’emprisonnement pour non-paiement d’amende.

À moyen terme, nous demandons que soit modifié le Code de procédure pénale afin qu’il ne soit plus possible de faire subir à quiconque un traitement aussi injuste et discriminatoire.

Une conférence publique avec Isabelle Raffestin de la Clinique Droit Devant aura lieu au Tam Tam Café le 9 octobre à 19h.

La police dépasse les bornes

La Ligue des droits et libertés (LDL_Qc), section de Québec, le Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches (RÉPAC-03-12) et Stop oléoduc Capitale-nationale dénoncent les restrictions abusives au droit de manifester et l’arbitraire exercé par les policiers de la Ville de Québec. Ces derniers ont interdit aux organisateurs et aux organisatrices du rassemblement pour le climat du dimanche 21 septembre d’inviter les manifestantes et les manifestants dans la rue, et ce, malgré qu’ils aient respecté la règlementation en informant le SPVQ de leur itinéraire.

(…)

Cette interdiction ne se fonde aucunement sur la législation applicable et bafoue évidemment la liberté d’expression. De fait, l’article 19.2 du règlement sur la paix et le bon ordre de la Ville de Québec n’impose pas qu’une autorisation soit délivrée par la direction du Service de police de la Ville de Québec avant la tenue d’une manifestation, mais bien que cette dernière en soit informée.

Lire la suite sur le site du REPAC.

 

Manifester est un droit, les permis c’est pour les parades

Bannière de tête

En ce jour de vote par anticipation, plus d’une centaine de manifestant-e-s prennent la rue pour réclamer le droit démocratique fondamental de manifester librement. Les protestataires réclament l’abolition des nouveaux articles du règlement sur la paix et le bon ordre, imposants un couvre-feu dans les parcs après 23h et permettant aux policiers d’exiger une autorisation pour pouvoir manifester. Il s’agit de la première manifestation du collectif de mobilisation anticapitaliste Subvercité.

Continuer la lecture