Un pique-nique urbain pour revendiquer le droit à la ville

ville2

Le collectif Subvercité revendique le Droit à la ville ce matin à l’îlot Esso, coin René-Lévesque et Cartier. Subvercité dénonce le pouvoir des promoteurs privés sur le développement de la ville. Un condo de 6 étages (alors que le zonage en autorise 4) est proposé à l’îlot Esso par le promoteur.

Subvercité est d’avis que ce n’est pas à des intérêts privés de décider de quelle façon nos quartiers sont faits. Ce sont les gens qui y habitent qui doivent avoir le dernier mot.

1380518_10201162016587333_691888687_n

Les passants se sont montrés favorables à discuter de la question de l’îlot Esso. Alors que certains appuient le projet du promoteur, un plus grand nombre s’y opposent.

Les membres du collectif ont saisi l’occasion pour distribuer le premier numéro d’un nouveau journal intitulé « La Commune de Québec« . C’est la première manifestation extérieure de Subvercité en lien direct avec la campagne municipale. Des aliments et du café était offerts gracieusement au public dans l’objectif de stimuler les discussions.

On se souvient que le projet de l’îlot Irving avait fortement mobilisé le quartier Saint-Jean-Baptiste. Le projet, incluant pourtant une coopérative, avait été rejeté suite à un référendum. À l’îlot Esso, un référendum aura lieu après les élections pour autoriser, ou non, le changement de zonage.

Dans la foulée, une conférence intitulée « Luttes urbaines et mouvements sociaux de Québec à Montréal, enjeux et subversion de l’espace » aura lieu le 1 octobre.

1378128_10201162016267325_1381105154_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.